ZONE TIR LONGUE DISTANCE

TDL

ET BALISTIQUE...


Le tir à longue distance (TLD) est une discipline que Simplyright.ch propose O Tir Longue Distance (TLD)
O Choisir une lunette de tir
O Le point de référence
O Zéroter une lunette de tir
O Retrouver le Zéro
O Le réticule
O Gestion des distances
O L'effet Magnus
O Quelques lectures

ZONE EN CONSTRUCTION

EN 2017

Date prévue...




O Calcul LOMBARD (G7)




SIMPLYRIGHT.CH
Case postale 5802
CH-1211 Genève 11




O L'effet Magnus


L’effet Magnus est souvent abordé mais reste bien méconnu. Par "effet" on entend le résultat que l’on constate. Par "Magnus" on détermine la cause, ou l’explication. Magnus, c’est en réalité l’étude de la réaction d’un objet en rotation se déplaçant linéairement dans un milieu "non vide" (comprendre pour nous : dans l’air). Magnus c’est la superposition de la conséquence de la rotation d’un objet avec celle du déplacement linéaire de celui-ci.
La même étude peut donner des résultats différents. En effet, en fonction de la vitesse de l’écoulement de l’air (signe d’un déplacement linéaire) et de la vitesse de rotation (pour un diamètre donné) l’objet en rotation va réagir différemment. Nous commencerons par un écoulement d’air à "faible vitesse", comme le vent, qui arrive sur l’objet perpendiculairement à sont axe de rotation.



Mais dans un premier temps, que produit un vent latéral sur un projectile ? Puisque même dans les manuels les plus sérieux il est, souvent à l’aide de dessins de nuages souffleurs, indiqué que lorsque le vent vient de la gauche (9h), le projectile ira à droite (3h), disons simplement que c’est vrai. Mais en réalité, c’est vrai pour celui qui observera le vol du projectile depuis le dessus. En revanche, celui qui observera le vol du projectile de côté pourrait apercevoir un autre phénomène. Oui, en fonction de la direction du vent, le projectile va non seulement aller à droite (ou à gauche), mais il va aussi "monter" ou "descendre" (en fonction du sens du vent et du sens de rotation). Et ça, c’est le premier effet Magnus. (Non, Magnus n’est pas un bonbon à la menthe).

Mais alors pourquoi ? Tout simplement par une différence de pression entre le côté "reculant" et le côté "avançant" (par rapport au sens de l’écoulement de l’air) de l’objet en rotation. Vous trouverez toute la documentation nécessaire pour comprendre en trois minutes, ou en trente ans, ce phénomène qui est toujours représenté par un dessin ressemblant à celui-ci.



Mais quelle qu’en soit le mécanisme, ce qui est intéressant ici c’est d’en voir le résultat. Voici pour vous les résultats d’un tir effectué un jour particulièrement peu calme et sur un terrain possédant l’avantage de garantir un vent uniquement latéral, qu’il vienne de la droite ou de la gauche. L’exercice consistait à faire abstraction du vent lors du tir (de ne pas chercher à corriger), voici concrètement ce qu’est Magnus (dû au vent latéral) sur une cible de tir à la carabine 22lr à 50m, avec un pas de rayures à droite. La pente dessinée par les impacts est due aux propriétés du projectile (vitesse et sens de rotation, masse, forme, dimensions, etc).



Ajout du 23 août 2014 - Camp Perry 2014 US Nationals Long Range & Full Bore

Vu sur 30calgal.com, une photo de deux champions, Michelle Gallagher à droite et Eric Smith à gauche avec sa cible. Bravo Eric d'avoir gagné, mais à mes yeux, le champion est Jim Otarest (cible 81 flèche rouge), dont la régularité a été exceptionnelle. En effet, on remarque la trace d'un effet Magnus dû à un vent latéral. Sans vent, Jim Otarest aurait certainement atteint un nouveau record avec non seulement 100 points, mais certainement 10 mouches (X) ! Jim, il ne vous reste qu'à apprendre à lire le vent pour nous offrir cet exploit !



Un agrandissement pour le plaisir de vos yeux car le tracé est parfait !...





Ajout du 29 août 2016

Vu sur AccurateShooter.com, le champion de tir à longue distance 2016 nous offre un magnifique effet Magnus !







Le second effet Magnus, souvent appelé "spin drift", entraîne le projectile du côté de sa rotation. Mais là, c’est à "grande vitesse". La pénétration dans l’air, c’est comme la pénétration dans l’eau, si on arrive trop vite, le fluide semble plus dur et on peut "prendre appui" sur ce fluide. Ainsi, lorsque vous avez zéroté votre arme, si vous augmentez la vitesse du projectile, celui-ci ira naturellement plus loin, donc plus haut sur la cible, mais l’air qu’il rencontrera semblera plus dur et permettra au projectile de "prendre appui" dessus et de se diriger dans le sens de rotation. Ceci n’est pas valable pour les tirs verticaux.

IL NE FAUT PAS CONFONDRE MAGNUS
AVEC CORIOLIS




20 ans d'enseignement

1992-2002-2012

10 ans d'Internet


POUR VOTRE SÉCURITÉ
vous pouvez télécharger gratuitement le manuel PREMIER CONTACT...




...À METTRE DANS
TOUTES LES MAINS !


Accueil & Mailing List O
L'Histoire de Simplyright O
Le Geste Qui Sauve (GQS) O
Challenge ASAA/NTTC O
À la Bourse aux Armes O
Certificat Premier Contact O

NEW Cours de tir & Stages O
Formations SLET O
Tir Professionnel O
Tir Sportif & de Loisir O
Les Armes & la Munition O
Programme d'éloignement O
Ce qu'il faut savoir du Drill O
Matériel & Accessoires O
Les Publications O
Best Of des vidéos du Net O

FAQ O
Liens O
Contact O


© Copyright Simplyright.ch - Webmaster ROND.CH, tous droits réservés 2002-2017 / Dernière mise à jour le 18.09.2017